• Tom

Disparition de Mary Wilson, The Supremes perd l'une des ses membres fondatrices

Alors qu'elle venait d'annoncer en fin de semaine dernière une collaboration à venir avec Universal Music pour la sortie d'un nouvel album contenant notamment des inédits enregistrés dans les années 1970, Mary Wilson est décédée à son domicile du Nevada, ce lundi 8 février.



"Une pionnière", "une diva", "un membre important de la Motown Family", c'est avec ces mots que Berry Gordy, fondateur de la Motown, rend hommage à Mary Wilson suite à l'annonce de son décès à 76 ans.


Ancienne membre des Primettes avec Diana Ross, Florence Ballard et Betty McGlown, qui deviendront The Supremes au moment de leur signature chez Motown en 1961, Mary Wilson connaîtra ses plus grands succès au sein du groupe au milieu des années 1960.


En trio, suite au départ de Betty McGlown puis de sa remplaçante Barbara Martin en 1962, The Supremes voit leur popularité décoller au moment où Holland-Dozier-Holland, les trois légendaires compositeurs et producteurs de la Motown se mettent à écrire pour le groupe après des débuts discrets.

Avec les succès consécutifs de Where Did Our Love Go, Baby Girl et Come See About Me entre 1964 et 1965, The Supremes devient le porte-étendard de Motown. Elles jouissent alors, jusqu'à la fin des années 1960, d'une popularité quasiment sans égale.

Résistant aux départs consécutifs de Florence Ballard, virée du groupe en 1968, du trio Holland-Dozier-Holland suite à différents désaccords financiers avec Berry Gordy la même année et de Diana Ross partie triompher en solo, Mary Wilson restera une fidèle membre de The Supremes jusqu'à la dissolution du groupe en 1977.

Plus discrète depuis lors, elle continuait à se produire sur scène en solo jusqu'à récemment.



Malgré les tensions qui ont pu régner entre les deux femmes, Diana Ross, membre iconique de The Supremes n'a pas manqué de rendre hommage à Mary Wilson sur Twitter : " J'ai tellement de souvenirs merveilleux de nous à cette époque. The Supremes continuera à vivre dans nos coeurs."