• Tom

"Billie Holiday, Une Affaire d'État" : le film sur la diva du jazz débarque au cinéma

Après plusieurs mois d'attentes liées à la fermeture des salles, le film retraçant une partie de la vie de la célèbre chanteuse de jazz arrive enfin au cinéma. Lee Daniels, réalisateur des déjà très engagés Le Majordome et Precious est aux manettes de cette oeuvre de réhabilitation.


© Metropolitan FilmExport


En 1972, Berry Gordy, fondateur de la célèbre maison de disques Motown se lance dans le cinéma avec sa première production, Lady Sings the Blues, film biographique sur Billie Holiday. Pour incarner Lady Day, il choisit alors sa muse, sa star, l'amour de sa vie, Diana Ross.


Près de cinquante ans après sa sortie au cinéma, on garde en tête le souvenir d'un film important pour la communauté noire et pour la mémoire de cette grande dame de la musique. Un sentiment pourtant mêlé à l'impression d'une oeuvre qui ne se donne pas en entier, qui cache certaines vérités sur l'artiste.


Lady Sings the Blues est en effet un film sclérosé par l'intervention des proches, alors encore en vie, de Billie Holiday. L'ex-mari de la chanteuse, Louis McKay est d'ailleurs celui qui se montrera le plus present pour valider ou contester les éléments biographiques du scénario.


Depuis, de l'eau à coulé sous les ponts, différentes publications et témoignages ont permis de porter à la connaissance de tous la vraie Billie Holiday, un immense talent à la vie rongée par des relations amoureuses toxiques, de nombreuses dépendances aux drogues pour oublier une enfance traumatique et une tentative du FBI de la mettre au ban de la société.


C'est justement à sa relation tumultueuse avec le FBI que s'intéresse Lee Daniels, réalisateur du film et Suzan Lori-Parks, scénariste et également show-runner de la série Genius : Aretha, sur la vie d'Aretha Franklin, dont nous faisions récemment écho de la sortie sur la plateforme Disney +.


Alors qu'elle est déjà une chanteuse de jazz reconnue à travers les États-Unis, Billie Holiday interprète pour la première fois en 1939 la chanson Strange Fruit, un pas de côté dans son répertoire policé pour livrer un pamphlet anti-raciste et anti-ségrégationniste unique pour l'époque.

Lorsque le FBI lui demande de cesser d'interpréter cette chanson et qu'elle refuse, la chanteuse devient une figure pionnière de la lutte pour l'égalité entre les races.

Billie Holiday la vedette du jazz new-yorkais devient Billie Holiday, la militante.

Un statut qui ne plaît pas à Edgar J. Hoover, patron du FBI. Il tente alors d'utiliser les nombreuses faiblesses de l'artiste pour la résoudre au silence...



À l'instar de Diana Ross dans Lady Sings The Blues, le rôle de Billie Holiday est également interprété par une chanteuse qui fait pour l'occasion ses premiers pas au cinéma.

Andra Day, chanteuse de R&B américaine, récompensée d'un Golden Globes pour sa prestation, endosse ce rôle particulièrement exigeant. En effet, elle a dû changer complètement de mode de vie pour entrer dans la peau de l'icône du jazz.

La néo-actrice a perdu près de 20 kilos, s'est mise à boire, à fumer et plus difficile encore a changé sa façon de chanter, pour coller au plus proche du style vocal de son modèle.


Car oui, pas de play-back dans Billie Holiday, Une Affaire d'Etat. Andra Day s'est chargée elle-même de réinterpréter les standards de la chanteuse et notamment le titre au centre de la narration : « Chanter Strange Fruit en live dans la peau de Billie, et dans la mienne aussi, a été une expérience éprouvante. Mais étrangement, ce fut aussi cathartique. Il a fallu faire plusieurs prises, l’une après l’autre. Et chaque fois, il y avait comme un soupir de soulagement, c’était comme si quelque chose se libérait en moi ».


Aux États-Unis, pandémie et fermeture prolongée des cinémas oblige, Paramount Pictures qui devait sortir le film s'est résolu à le revendre à la plateforme de streaming Hulu. En France toutefois, grâce au distributeur Metropolitan FilmExport, acquéreur des droits pour l'hexagone, nous pouvons dès ce mercredi 2 juin découvrir sur grand écran l'incroyable combat livré par Billie Holiday pour faire valoir le droit le plus cher dont doit pouvoir jouir une artiste, celui de s'exprimer librement...


Billie Holiday, Une affaire d'État (The United States VS Billie Holiday), Lee Daniels, USA, 2021